Comment est née cette passion…  

 

Dans notre village natal d’une vingtaine d’habitants, il y avait un four éteint depuis bien longtemps et une chapelle abandonnée aux portes closes depuis de nombreuses décennies. 

Une idée germa : pourquoi ne pas les faire revivre… pour la grande joie des anciens ! Le four reprit donc du service. Et pendant de nombreuses années, une centaine de personnes se retrouvent devant la chapelle (restaurée grâce aux bénéfices de cette initiative) sous un chapiteau pour une célébration et pour déguster pains, pizzas, tartes etc…

 

                                                          Des figures locales                                                 L'intérieur de la chapelle

                                         

Puis nous construisons un four où les amis aiment venir partager un bon moment.

 

.

 

 

 

.                  

 

Puis Maryse et Martial nous invitent à venir mettre en route leur four, installé depuis quelques années.

 

 

Ce fut ensuite le tour de celui de Pierrette au cœur du village de Saint Innocent.

Après cinquante ans de repos, il revit chaque jour de Pentecôte.

 

 

 

                                                                                                     

                 L'équipe du four (édition 2005)             Article du Dauphiné libéré paru le 18 mai 2005     

 

 

 

 

Et puis, il y a le nôtre qui fonctionne régulièrement depuis 14 ans…

A chaque fournée, quatre petites miches sont façonnées pour nos quatre petites filles.

 

 

Les plus grandes mettent déjà la main à la pâte....